2008_09_28_photos_P%C3%83%C2%A9gase_001_

Les Chevaux du Vent

Chambre d'hôte de caractère dans un écrin de verdure apaisant

 
escalier_extérieur1.jpg

Sur les hauteurs du village de Ittre, notre jolie villa entourée d'un jardin très fleuri s'ouvre à l'arrière sur la campagne environnante.

Les bâtiments qui l'entourent - grange, écuries, verger, prairie - lui donne certes un côté très vivant et rustique.


Un petit appartement a été aménagé pour les hôtes à l'étage, sur le côté de la maison, avec un escalier extérieur privé.

Un coin salon jouxte la chambre à coucher et, donnant sur un petit couloir, la salle de bain toute bleue.

Une petite kitchenette est à votre disposition pour préparer vos repas. Vos hôtes sont également prêts à vous préparer un petit déjeûner soigné à déguster dans votre chambre ou sur la terrasse (compter supplément).


Ici, toute la famille (ou presque) monte à cheval. Les chevaux seront donc aussi les bienvenus, paddock disponible. 

 

Nous vous proposons

IMG-20210222-WA0004.jpg
IMG-20210222-WA0003_edited.jpg

Check-Out tardif (midi - flexibilité possible)

Wi-Fi gratuit

IMG-20210412-WA0003.jpg
IMG_0218.jpg

Une suite à l'étage avec accès séparé. Salon, cuisine, lit double, salle de bain (bain/douche, lavabo, toilette)

Chambre d'appoint avec lit double ou lits jumeaux et salle de bains.
Possibilité de lit d'enfant supplémentaire (ou lit parapluie).

 
IMG-20210222-WA0001_edited.jpg

Tarifs et Règles de vie

  • Suite à l'étage : 100 EUR (pour 2 personnes)

  • Chambre d'appoint avec lit double ou lits jumeaux : 75 EUR (pour 2 personnes)

  • Lit d'enfant supplémentaire : 25 EUR (lit parapluie gratuit)

  • Possibilité de location à la semaine (Prix dégressifs selon durée)

  • Non fumeurs

  • Pas d'animaux de compagnie

  • Prairie pour chevaux

  • Langues parlées : FR - NL - EN

 

Contact

Bruno et Sophie Nerincx

rue de Fauquez, 27
1460 Ittre
Belgique

+32 472 35 73 24

Merci de votre message!

DSCF9808_edited.png
 
 

Tandis qu'à leurs oeuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
Il repasse des collerettes
Et cisèle des boutons d'or.

Dans le verger et dans la vigne,
Il s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l'amandier.

(...)

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d'avril tournant la tête,
Il dit : " Printemps, tu peux venir ! "

Théophile Gautier.

 
 

En voyage, on s’arrête, on descend de voiture ;

Puis entre deux maisons on passe à l’aventure,
Des chevaux, de la route et des fouets étourdi,
L’oeil fatigué de voir et le corps engourdi.

Et voici tout à coup, silencieuse et verte,
Une vallée humide et de lilas couverte,
Un ruisseau qui murmure entre les peupliers, –
Et la route et le bruit sont bien vite oubliés !

On se couche dans l’herbe et l’on s’écoute vivre,
De l’odeur du foin vert à loisir on s’enivre,
Et sans penser à rien on regarde les cieux…
Hélas ! une voix crie : “En voiture, messieurs !”

Gérard de Nerval – Le Relais

 
Aquarelle-Villa Nerincx-Ittre (2) copy.j